Top 10 astuces pour arrêter de fumer

Arrêter de fumer est un défi exigeant, fastidieux, parfois douloureux, et
dont la clé du succès dépend de chaque personnalité. Rares sont les fumeurs
à le relever d’un claquement de doigts, sans ambition ni réflexion. Réussir
à arrêter de fumer drastiquement et durablement ne se fait pas sans
motivation et sans volonté. Pourtant, la volonté pure si forte soit-elle ne
suffit pas toujours à atteindre son objectif !

Avant de suivre nos 10 meilleurs conseils lors de votre tentative d’arrêt
du tabac, respectez la règle N°0, la plus primordiale de tout : ne vous
lancez pas seul. Pour arrêter de fumer, il est important de se sentir
soutenu ou d’avoir au moins « officialisé » la tentative auprès de proches ou
de professionnels. L’impact psychologique de cette officialisation et du
soutien d’autrui n’est pas à négliger, et les personnes conscientes de
votre défi pourront également adapter leur comportement en leur présence
(surtout s’il s’agit aussi de fumeurs).

astuces arreter de fumer

Maintenant que vous avez décidé d’arrêter, tel jour, telle heure, et que
vous l’avez annoncé, voici 10 astuces à suivre au début et pendant toute la
durée de votre sevrage.

1 – Choisissez un substitut nicotinique

Rares sont les ex-fumeurs à avoir su se débarrasser de la cigarette sans
aucune « béquille » sur laquelle se reposer. Qu’il s’agisse de patchs ou de
gomme à mâcher, un apport sain et maîtrisé en nicotine est presque
incontournable pour pallier le manque. Autre alternative : la cigarette
électronique. Aujourd’hui plébiscitée par de très nombreux ex-fumeurs, la
vapoteuse s’est révélée un puissant outil de sevrage tabagique limitant le
manque plus que nul autre grâce à ses aspects très adaptables, ludiques et
plaisants.

Ainsi, pour arrêter de fumer, commencez par prévoir un substitut adapté à
vos besoins et votre budget. N’attendez pas d’être à deux doigts de craquer
avant de vous soulager !

2 – Visualisez les bénéfices

Fumer, c’est détruire sa santé et son porte-monnaie. Comme toute addiction
(au sens médical du terme), le tabagisme provoque un certain déni chez le
fumeur qui, bien que conscient des dégâts, perdure sans la même voie.

Si vous avez sauté le pas en essayant d’arrêter de fumer, forcez-vous à
prendre la mesure de tout le bien que cela vous fait ! Notez l’amélioration
de vos sens et de vos capacités physiques jour après jour sur un carnet,
remplissez une tirelire représentant tout ce que vous avez économisé, et
faites de nouveaux projets en vous basant sur tous ces bénéfices que vous
accumulerez quotidiennement !

3 – Soignez votre hygiène de vie

Un tel chamboulement dans vos habitudes peut être l’occasion de détourner
votre attention et de vous motiver en visant plus haut encore ! Vous
arrêtez de fumer ? Et pourquoi ne pas, dans le même temps, faire le point
sur votre alimentation, votre consommation d’alcool ou même encore sur
l’état de votre lieu de vie ? Le défi appelle le défi, et en les cumulant,
les gains vous paraîtront encore plus grands !

4 – Trouvez des parades

Une envie de fumer vous prend soudainement ? Un moment de socialisation
vous place dans une situation délicate ? Essayez de vous conditionner pour
détourner votre attention du manque et trouvez des parades pour « passer le
temps jusqu’à ce que l’envie passe ». Cela peut être n’importe quoi ! Manger
un fruit, mâcher un chewing-gum, faire 20 pompes, aller se brosser les
dents, se chanter une chanson entière dans la tête, autant d’astuces
possibles pour détourner temporairement votre attention de l’envie de
fumer. Ces moments de faiblesse sont généralement intenses, mais très
courts, et donc faciles à surmonter.

5 – Être intransigeant

Lorsque l’on arrête de fumer, la moindre bouffée de cigarette peut être
fatale pour la tentative. Soyez intransigeants avec vous-même, et évitez le
piège du « juste une, juste une petite, juste pour fêter ».

6 – Faites le vide

Parce qu’une tentation est vite arrivée, prenez garde à ne pas l’attiser !
Jetez tous vos paquets de cigarettes restants, vos briquets, vos feuilles à
rouler, les miettes de tabac éparpillées, et profitez-en même pour briser
ce cendrier moche qui empeste depuis des années. Sans aucun moyen de
craquer vite, vous aurez le temps de reprendre le contrôle en cas de petit
moment de faiblesse.

7 – Brisez votre routine

En tant que fumeur, vous êtes bien placé pour savoir que fumer une
cigarette relève parfois de l’instinct plus que de l’envie. Combien de fois
avez-vous allumé une cigarette sans même en avoir réellement conscience ?
Pour ne pas générer de stress et de manque supplémentaire en arrêtant de
fumer, brisez cette routine et changez votre agenda de vie pour vous
adapter plus facilement à cette nouvelle situation sans cigarette !


8 – Ne vous laissez pas abattre par les effets secondaires du manque

Même avec l’aide d’un substitut, le sevrage nicotinique implique des effets
secondaires variés tels que la toux, la prise de poids, la fatigue,
irritabilité. Bien connaître ces symptômes et savoir comment ou quand les
faire disparaitre vous aidera à rester concentré sur votre but, sans vous
laisser submerger par des idées contreproductives de type : « je me sentais
mieux en fumant ».

9 – Choisissez le bon moment

Face aux effets secondaires que l’arrêt du tabac vous mènera à affronter,
il faudra veillez à être dans de bonnes conditions pour les dépasser.
N’arrêtez pas de fumer dans un moment stressant de votre vie, et préférez
une période calme propice à un changement d’habitudes.

10 – Ne succombez pas à la fatalité

Rappelez-vous que rien n’est jamais gravé dans le marbre ! Des fumeurs de
toujours réussissent à arrêter de fumer à tous les âges et par des moyens
très divers. En 10 à 15 ans sans cigarette, les poumons retrouvent leur
état initial de non-fumeur. Il n’est donc jamais trop tard, et votre cas
n’est sûrement pas désespéré !